Plan d'étude catholique

Publié Friday le 31 July, 2020

Voici un plan d'études que je m'applique ainsi qu'aux proches dont Dieu m'a donné la responsabilité. Si certains peuvent trouver ce plan utile, j'en rend grâce à Dieu. D'autre plans catholiques d'étude et de lecture existent, comme celui-ci qui me semble très bien. Cependant, celui que je propose ici m'apparait plus adapté pour moi et ma famille. Il est le fruit de conseils qui m'ont été donnés par des personnes que j'estime sages.

Ce plan d'étude pourra aider certaines personnes dans le choix de livres appropriés que nous proposons dans notre nouvelle bibliographie catholique.

 

Veuillez prendre note que lorsque l'on fait un renvoi vers le site lulu.com pour l'achat d'un livre, nous offrons dans tous ces cas une version PDF gratuite dans notre bibliographie catholique.

Première étape : connaître Jésus-Christ par l'Évangile

Les premiers livres que je devrai lire attentivement sont les suivants. Je dois en choisir au moins un et bien l'assimiler.

Deuxième étape : prière

La prière est à faire en tout temps, pas uniquement à la "deuxième étape". Mais c'est ici que je l'aborde.

Je dois être fidèle à ma prière du matin et du soir, sans exception. Je peux m'aider pour cela des prières qui sont proposées dans un petit missel pour enfant si j'ai de la difficulté à beaucoup prier. Aussitôt que possible, je dois intégrer la prière du chapelet dans mon horaire quotidien et y être toujours fidèle. Je pourrai m'aider pour cela du livre Le Secret de Marie par saint Louis-Marie Grignon de Montfort qui me propose une bonne méthode pour prier le chapelet. De plus, pour mieux prier le chapelet et être exaucé dans mes prières en plaisant à Dieu, je dois mieux connaître la Mère de Dieu pour que mes méditations soient fructueuses.  Le livre Gloires de Marie par saint Alphonse de Liguori me sera alors d'un grand secours.

Une grande source de méditation dont je peux profiter, et qui m'aidera grandement dans ma prière du rosaire, est la Cité Mystique de Dieu par la vénérable Marie d'Agréda, ou encore La Vierge Marie d'après les Pères par l'abbé Barbier. Ces oeuvres ou de semblables sont à lire continuellement durant ma vie pour nourrir ma dévotion envers la Très Sainte Vierge Marie.

Troisième étape : combat spirituel

Le sujet du combat spirituel s'applique également à toutes les étapes, mais c'est ici que je l'aborde.

Pour persévérer dans ma recherche de vérité et acquérir le salut, il m'est nécessaire de maîtriser les principes de base de la vie spirituelle. La vie spirituelle est un combat contre soi-même en premier, ensuite contre le démon, et enfin contre le monde. Je vais acquérir toutes les connaissances de base sur ce sujet en lisant le livre Combat Spirituel par Scupoli.  Il m'est impératif d'intégrer les simples principes de base énoncés dans ce livre avant de continuer les étapes suivantes ...

Quatrième étape : qu'est-ce que notre Mère du ciel a de plus urgent à me dire aujourd'hui?

Lorsque je connaîtrai assez bien Notre Seigneur Jésus-Christ et sa Mère à travers l'Évangile et d'autres bons écrits spécifiés précédemment, et surtout par l'entremise de la prière, il m'est ensuite nécessaire de savoir concrètement ce que notre Mère du ciel est venu nous dire à travers ces récentes visites sur la terre. Premièrement, je devrai savoir ce que la Vierge est venu me dire à Fatima. Le livret "Fatima, signe du ciel" est le meilleur abrégé sur cette question. Je pourrais approfondir ensuite avec le livre Fatima, merveille inouïe. Par ses lectures, je me rendrai compte que les ennemis de l'Église ont commis un crime épouvantable en substituant la soeur Lucie de Fatima (la voyante), par une fausse soeur Lucie, et cela pour leur permettre de ne pas avoir d'entraves dans la révolution qu'ils voulaient accomplir (entraîner les membres de l'Église à perdre la Foi).

Ensuite, il y a l'important message que notre Mère nous a transmis à la Salette qui m'explique dans un langage simple tout ce qui se passera jusqu'à la fin des temps et qui me donnera beaucoup d'espérance et de force pour persévérer.

Tout cela m'amène enfin à me demander qui sont réellement ces ennemis qui font tant de tort à l'Église. Je les connaîtrai mieux en lisant le livre "les francs-maçons" par Mgr de Ségur. Les autres écrits de Mgr de Ségur sont également tous à ma portée, et me seraient très instructifs.

Cinquième étape : étude de l'Histoire Sainte

Je dois maintenant acquérir une bonne formation générale de l'histoire sainte (Ancien Testament). Pour cela, deux ouvrages pourront m'aider (je dois en choisir au moins un).

Sixième étape : le catéchisme

Grâce à l'Évangile, j'ai compris que l'une des marques importantes qui me prouve que Jésus-Christ a laissé à l'Église l'autorité infallible d'enseigner en son nom, c'est la présence de miracles dans son sein.  Comme dans l'Évangile, les miracles sont la preuve de la Vérité de Dieu. S'il n'y avait pas de miracles, je m'abuserais moi-même en croyant à des fables. Puisqu'il y a des miracles pour attester de la Vérité de l'Église de Dieu, alors je crois ce que l'Église de Dieu enseigne dans son catéchisme. Cependant, pour des raisons encore obscures pour moi, je constate qu'il ne se produit plus de miracles aujourd'hui. Je ne sais donc plus où se trouve réellement l'autorité actuelle de l'Église. Dans cette situation, je dois donc croire à ce que l'Église enseignait lorsqu'il y avait effectivement des miracles (vieux catéchismes, conciles précédents jusqu'à celui du Vatican en 1870, etc.), et y tenir mordicus jusqu'à ma mort. C'est pourquoi, je choisis un catéchisme qui a été approuvé par l'Église, à l'époque où les miracles se produisait encore en son sein.

 Plusieurs choix de catéchismes s'offre à moi. L'important, c'est que j'en choississe un et que je persévère. Plusieurs préfèrent le catéchisme écrit par l'abbé Spirago, mais le catéchisme de saint Pie X serait un choix aussi bon. Ce dernier inclut en annexe un excellent abrégé de l'histoire de l'Église.

Une étude superficielle de l'histoire de l'Église s'impose à cette étape, pour acquérir une vue d'ensemble. Le simple abrégé inclut dans le catéchisme de saint Pie X pourrait être suffisant.  Il y a aussi un abrégé intéressant avec images couleurs.

Un point important concernant le catéchisme, sur lequel je dois être particulièrement informé pour ne pas être facilement abusé par les pseudo-prophètes de notre époque, c'est la question de la validité des sacrements. Je devrai m'informer correctement sur cette question, pour éviter de tomber dans de malheureuses erreurs qui me ferait perdre la Foi.  Je me rendrai compte ensuite qu'il y a actuellement un réel problème concernant l'autorité. Qui détient l'autorité présentement? Un excellent livre traitant de cette question capitale est celui recommandé par le Collectif Saint Robert Bellarmin, écrit par Maxence Hecquard. Les autres livres proposés comme essentiels par le Collectif Saint Robert Bellarmin sont tous aussi importants.

Septième étape : formation générale

Le champs d'étude s'ouvre maintenant plus largement pour moi.

Il m'est maintenant nécessaire de lire systématiquement la vie des saints, qui me serviront comme modèles à imiter. Il m'arrive parfois dans ma vie d'être en butte à des choix difficiles. Lorsque l'on a beaucoup lu la vie des saints, on constate que des situations semblables aux nôtres sont survenues dans leurs vies. Ils m'inspirent alors à faire de bons choix. La lecture de la vie des saints me donne ainsi un bon discernement. Aussi, une bonne série de vies de saints me servira à remplacer le visionnement de films dans ma famille. Je lirai à voix haute des vies de saints au lieu de faire écouter des films à mes enfants. Je ne dois plus utiliser la télévision ou l'ordinateur comme moyen de divertissement, mais seulement comme outil pour m'instruire grâce à des vidéos de type documentaire ou de bonnes sources de nouvelles. Il me semble que la meilleure série de vies des saints dont je puisse profiter aujourd'hui est celle des éditions de la Bonne Presse publiée entre 1870 et 1910.

Je devrai du même coup commencer à lire une histoire détaillée de l'Église. Celle de l'abbé Darras en 46 tomes serait un très bon choix, ou encore celle de l'abbé Rohrbacher. Étant donné que ce sont des séries très volumineuse, je devrai probablement prioriser les périodes de l'histoire qui me concernent plus directement. Par exemple, je pourrais débuter en lisant les 4 derniers tomes de la série de l'abbé Darras, qui correspondent aux tomes 41, 42, 43 et 44 écrits en réalité par Mgr Fèvre, avant de m'engager à lire les autres tomes.  Il y a encore l'histoire abrégée de l'Église de l'abbé Darras en 4 tomes qui demeure une histoire de l'Église assez détaillée, et pourrait s'avérer un bon compromis.

Si je suis canadien français, il me sera nécessaire de lire autant que possible la série "Vers l'abîme" en 15 tomes. Cela me donnera le discernement nécessaire pour comprendre la suite des événements historiques et me fera acquérir beaucoup de jugement sur l'état dans lequel se trouve ma patrie.

Il m'est nécessaire à cette étape de ma formation de comprendre la conjuration anti-chrétienne en cours. Le livre Conjuration Antichrétienne par Mgr Delassus m'éclairera sur cette question importante. C'est un ouvrage capital qui est à prioriser. Mgr Delassus m'est recommandé comme auteur par saint Pie X (Actes de Pie X, tome 7, page 238), dernier pape canonisé, pour qui le sceau par les miracles m'atteste de l'approbation de Dieu. Je m'explique... Un pape comme saint Pie X pour lequel Dieu a opéré des miracles en sa faveur n'est pas le même qu'un pape pour lequel Dieu n'a pas opéré de miracles. Je dois me rappeler que lorsque Dieu fait des miracles en faveur d'une personne en autorité, cela m'atteste que Dieu approuve non seulement l'enseignement de cette personne en autorité (comme c'est le cas pour tout pape légitime qui ne peut faillir dans l'enseignement de la Foi et des moeurs grâce à la promesse du Christ), mais encore il approuve ses décisions dites "pastorales".  Voilà la différence entre les saints papes, et les non-saints.  Les saints papes sont approuvés par Dieu dans leurs décisions "pastorales" tandis que ce n'est pas nécessairement le cas pour les papes non-saints.  La réalité n'est peut-être pas aussi simple que cela, mais c'est cependant la voie à suivre la plus sûre, et nous ne pouvons qu'avoir du mérite auprès de Dieu à y adhérer. Ceci est une règle de discernement que je me suis donné pour déterminer ma conduite, c'est-à-dire quel auteur lire au lieu d'un autre.  Si un saint pape a pointé dans une direction, je prendrai cela plus sérieusement que un "non-saint" pape pointant dans une autre direction, à cause du sceau d'approbation que Dieu a donné par les miracles opérés en faveur du saint pape. Très peu d'auteur récent ont eu l'approbation par le sceau des miracles (par l'entremise indirecte de saint Pie X). Mgr Delassus est l'un des très rares, et nous devons donc en être reconnaissant à Dieu pour sa désignation (même indirecte). Je profiterai donc au maximum de toutes les oeuvres de Mgr Delassus par qui je vais acquérir ma formation politique et sociale.

La lecture d'un catéchisme de persérance me sera nécessaire à cette étape. Un bon est celui de Mgr Gaume en 8 tomes. Un autre, peut-être encore meilleur ou du moins complémentaire, est celui de l'abbé Grenet (dit d'Hauterive) nommé "catéchisme de la persévérance chrétienne" en 14 tomes.

Il y a encore l'étude plus approfondie de l'Écriture Sainte qui est nécessaire à cette étape. Je pourrai me servir des commentaires du professeur d'Allioli, ou encore des visions d'Anne Catherine Emmerich qui donnent la clé d'interprétation de plusieurs points obscurs des Saintes Écritures.

Enfin, il y a plusieurs autres livres dont Dieu pourrait m'inspirer la lecture. Si je suis fidèle à mon rosaire quotidien, j'aurai les grâces nécessaires pour discerner ce qui sera le plus profitable à mon âme et à celle de mon prochain.

Huitième étape : formation avancée

Il m'est nécessaire maintenant d'évaluer s'il m'est possible, dans mon état de vie, de m'engager dans une formation approfondie de la doctrine catholique, pour aider efficacement à étendre le règne de Dieu sur la terre. À savoir : est-il envisageable pour moi d'étudier le latin, et le chant grégorien de l'Église? Je dois rechercher la volonté de Dieu sur cette question, et non simplement me laisser aller à ce que je désire personnellement. L'étude du latin et du chant grégorien sont des disciplines très importantes pour l'Église, et qui sont tombées aujourd'hui dans la négligence. Je peux aider à étendre le règne de Dieu en travaillant fort sur ces disciplines, en y mettant plusieurs heures par semaine, en sacrifiant pour l'amour de Dieu des activités qui me plairaient davantage.

Dieu veut-il encore que je j'avance plus loin? Ma connaissance du latin m'amènerait ensuite à étudier profondément les Écritures Saintes grâce aux commentaires de Cornelius A. Lapide.  Cette connaissance du latin me permettrait aussi d'étudier la philopsophie et de la théologie de saint Thomas d'Aquin, la théologie morale de saint Alphonse de Liguori, et enfin les oeuvres de saint Robert Bellarmin. Tout cela me permettrait de contribuer efficacement à la restauration de l'Église, pour autant que je demeure toujours humble, en n'étudiant pas pour ma propre gloire, mais pour la gloire de Dieu et l'intérêt de mon prochain.

Toute la suite dépend de l'état de vie auquel Dieu m'appelle.