L'invalidité des ordres dans le Novus Ordo, FSSP, etc. (un résumé)

Publié Tuesday le 30 April, 2019

Par Matthieu Fecteau

Tradition Québec a récemment re-publié un excellent résumé des raisons pour lesquelles le pseudo-rite de consécration épiscopale de Montini-"Paul VI" est invalide.

L'enseignement infaillible de la Sainte Église1 est très clair sur cette question. Malheureusement, beaucoup de personnes qui se croient catholiques rejettent cet enseignement.  Depuis que j'ai pris la décision d'adhérer à l'enseignement de l'Église sur cette question des sacrements (ce qui a été pour moi une conversion), j'ai pu constater ce qui empêchait plusieurs de voir clair.  Je pourrais résumer ainsi les arguments de ceux qui n'adhèrent pas encore à l'enseignement de l'Église sur la nature des sacrements :

  • Ils affirment que la question de la nature des sacrements n'est pas si importante et qu'il n'est pas nécessaire de l'étudier sérieusement pour faire son salut. Dieu ne le demanderait pas comme condition au salut, même si nous sommes intellectuellement en capacité de trouver la vérité sur cette question. Selon eux, si cette question était aussi importante que l'enseignement1 infaillible de l'Église l'affirme, alors cela signifierait qu'une catastrophe épouvantable s'est produite pour l'Église.
  • Ce qui les amène ensuite à affirmer : « Dieu n'aurait jamais laissé l'homme assez libre pour le laisser s'embourber dans une catastrophe aussi gigantesque ».  Dieu aurait donc laissé les hommes assez libres pour tomber dans le péché originel avec ses conséquences, mais pas pour qu'ils apostasient en masse.  Dit autrement : le péché originel est moins grave, et donc Dieu a pu le permettre; cependant, un aveuglement et une apostasie tels que les ordres du Novus Ordo seraient invalides, constitueraient une situation trop catastrophique pour que Dieu le permette.

Voici donc l'essence de l'argumentation de plusieurs de ceux qui n'adhérent pas (pour le moment) à l'enseignement de l'Église sur la nature des sacrements.  Bien sûr, plusieurs autres arguments fallacieux sont utilisés pour justifier le rejet de l'enseignement de l'Église. Cependant un grand nombre se résument à ce que Dieu ne laisserait jamais l'homme libre à ce point.

Un autre argument que nous retrouvons souvent concerne la constitution apostolique « Sacramentum Ordinis » de Pie XII (infaillible).  L'essence de cet argument affirme que les mots ne sont pas très importants, et qu'il ne faut pas interpréter la constitution apostolique littéralement. Par exemple, si le mot « univoque » est utilisé par Pie XII, on devrait le remplacer par « équivoque » pour mieux comprendre la constitution apostolique et ainsi pouvoir considérer les ordres du Novus Ordo comme valides. Il est surprenant qu'une sottise aussi manifeste puisse être considérée comme un argument par des personnes à tendance traditionnelle.

Cette situation catastrophique n'est pas surprenante pour ceux qui prennent au sérieux les avertissements que Dieu nous a envoyé par l'intermédiaire de sa Très Sainte Mère. Nous avons été bien avertis par la Très Sainte Vierge Marie à Fatima, et particulièrement à La Salette où elle nous a annoncé qu'un terrible châtiment surviendrait si les hommes ne se repentaient pas. De plus, elle nous a annoncé que l'Église serait éclipsée.  Elle est bel et bien actuellement éclipsée par cette fausse église du Novus Ordo qui n'a aucune autorité.


Notes :

1 Deux documents de l'Église sont particulièrement importants sur cette question :

  • La constitution apostolique « Sacramentum Ordinis », de Pie XII, qui défini infailliblement quelles doivent être les formules essentielles pour que le sacrement de l'ordre soit validement conféré.
  • La lettre apostolique « Apostolicae Curae » de Léon XIII (que vous retrouverez à la page 83 de ce document) qui défini infailliblement comme invalide les ordres anglicans pour plusieurs raisons qui s'appliquent aussi au Novus Ordo de Montini-"Paul VI".