La guerre civile dans l’Église

Une grande confusion est actuellement présente dans l’Église due au pape François et à son exhortation Amoris Laetitia. J’en avais déjà donné quelques commentaires. C’est maintenant une véritable guerre qui secoue toute l’Église jusqu’à ses fondements entre ceux qui veulent la révolution dans l’Église et ceux qui désirent rester fidèles à Jésus-Christ. La neutralité n’est plus possible.  Chacun doit choisir son camp.

Quatre cardinaux viennent de présenter un document officiel, appelé Dubia, demandant au pape de clarifier une fois pour toute sa position. Puisque le pape a refusé de répondre à ce document officiel, les cardinaux ont publié publiquement leur Dubia pour que les fidèles catholiques soient conscientisés de la gravité de la situation.

Vous aurez toutes l’information en français, pour vous faire une idée juste de la situation, sur le site Benoit-et-moi.

Pour ma part, moi Matthieu Fecteau, je soutiens à 100% l’initiative de ces quatre cardinaux, et je prie pour la conversion du pape François, pour ne pas qu’il arrive quelque chose de pire …  Je prie donc pour que celui-ci change d’avis, et réponde correctement aux questions du Dubia.

Dans cet état de situation, malheureusement le pape François ne doit actuellement pas être écouté (son enseignement erroné met en péril notre salut et détruit des familles).  Il est facile de voir que le pape François est sur la mauvaise voie par les louanges qu’il reçoit du monde et des médias. Notre-Seigneur nous a bien dit que si le monde nous aime, c’est le signe que nous ne sommes pas de son côté, mais de celui des ténèbres et du démon. Nous ne pouvons donc faire vraiment confiance au pape que s’il est haï et rejeté du monde, comme Notre-Seigneur l’a été.  À mon avis, cette règle est toujours à suivre à moins que ce monde finisse éventuellement par changer radicalement en rejetant ces horreurs que sont l’avortement, le féminisme, le relativisme religieux, et embrasse le règne social de Jésus-Christ (quelque temps avant la venue de l’Anti-Christ). Mais d’ici là, les louanges que nous recevons du monde sont certainement une preuve que nous ne sommes pas du côté de Dieu.

Pour traverser sain et sauf cette crise, tentons du mieux que l’on peut de plaire à Dieu en suivant fidèlement ses 10 commandements … Tant mieux si ça plaît au monde, sinon tant pis.  N’oublions pas que notre but ultime est d’aller au ciel en suivant fidèlement Jésus-Christ. Supportons donc patiemment et humblement toutes les épreuves que Dieu permet dans son infinie Providence, qui servent à notre purification et que nous méritons certainement en grande partie. Pardonnons à tous ceux qui nous ont fait du tort, et souhaitons-leur du bien.

Que Notre Dame de Fatima nous vienne en aide dans ce temps d’épreuve.

Le 8 décembre est la fête de l’Immaculée-Conception. Recommandons-nous à sa puissante intercession.

Laisser un commentaire

Classé sous Uncategorized

Laisser un commentaire