Les livres de ce site sont-ils approuvés ?

Est-ce que les livres de ce site sont approuvés par le Ministère de l’Éducation dans le cadre d’une éducation à domicile ? (Question surtout pour le Québec mais s’appliquant ailleurs aussi)

Non. C’est malheureux, mais vous risquez d’être embêté par votre commission scolaire si vous leur mentionnez l’utilisation de ces livres. Tout dépendra de la tolérance du ou de la fonctionnaire en charge de suivre les porte-folios des enfants faisant leur éducation à domicile. Officiellement, ces livres sont interdits. La raison est celle-ci : les livres de ce site professent que le Christ est la Vérité (avec un grand V), et non une vérité égale aux autres, donc ils s’opposent à l’idéologie du pluralisme. Si vous lisez l’article sur wikipédia concernant le pluralisme, vous verrez que cela a l’air très beau et harmonieux en théorie. Mais dans la pratique, c’est l’horreur : pensons seulement à l’avortement et l’euthanasie. L’adhésion au pluralisme est un prérequis pour qu’un livre soit approuvé par le MELS (Ministère de l’Éducation au Québec).

Pour le MELS, il ne faut pas que les livres éducatifs présentent la religion catholique comme révélée par Dieu.  Il faudrait plutôt apprendre aux enfants que les religions sont purement une invention des hommes.  Et ceci sans leur enseigner directement, mais plutôt en les amenant à le déduire par eux-mêmes.  En effet, on adhère plus fermement à quelque chose que l’on croit avoir « découvert » nous-mêmes. Par exemple, dans le cours de ECR (Éthique et Culture Religieuse), on demande aux enfants de s’inventer une religion.

L’effet bénéfique principal de la religion, selon les humanistes séculiers (ce qui comprend le MELS), est le « feeling good » procuré qui permet de traverser cette vie de souffrance avec davantage d’optimisme. Mais les citoyens plus matures devraient plutôt faire face à cette réalité : Dieu n’existe pas et la vie n’a aucun but autre que de se procurer le plus de plaisir possible avant la mort, dans les limites permises par la loi civile.  Cette réalité étant assez dure à avaler, on doit tolérer les religions pour les gens simples d’esprit qui ont besoin d’une béquille pour ne pas désespérer, et surtout pour les citoyens ne faisant pas partie de l’élite illuminée. La religion, c’est l’opium du peuple (Karl Marx).  Ainsi raisonnent-ils.

Vous comprendrez donc que des livres déclarant que Jésus-Christ est la Vérité, et que celui-ci a fondé une seule Église que l’on nomme catholique dans le but de sauver les hommes de l’enfer et de les amener au ciel, ces livres ne peuvent donc pas être approuvés présentement par le MELS.

Laisser un commentaire

Classé sous Humanisme séculier

Laisser un commentaire